Limiter la propagation

Traquer la résistance

Améliorer la prescription

Développer de nouvelles solutions

Un groupe international d'experts en matière de lutte contre les infections met en avant les avantages de l’utilisation d’une technologie de diagnostic moléculaire rapide pour le dépistage pré-opératoire des porteurs de SARM/S. aureus dans un article de consensus récent.

Les infections sur site opératoire (ISO) font partie des infections nosocomiales les plus courantes et entraînent une morbidité et une mortalité importantes. La colonisation nasale par S. aureus est le facteur de risque indépendant le plus important pour le développement d’une ISO en chirurgie propre. En effet, le taux est 2 à 9 fois plus élevé chez les porteurs que chez les non porteurs.

Suite à la 1st European S. aureus & Surgical Site Infection round table (1ère table-ronde européenne sur les infections à S. aureus sur site opératoire), 10 experts européens et américains ont analysé les preuves mettant en évidence la valeur du dépistage du portage nasal de S. aureus et de la décolonisation consécutive des patients positifs avant l’intervention. Leurs conclusions ont été publiées sous la forme d’un article de consensus dans le Journal of Hospital Infection.

Durée de séjour et coût supplémentaire associés à une ISO

Il existe une nette corrélation entre l’utilisation empirique/universelle de mupirocine et d’antiseptique et l’émergence de la résistance des SASM, SARM et S. epidermidis, pouvant atteindre 60 à 95 %.

L’utilisation d’une technologie de diagnostic moléculaire rapide pour l’identification pré-opératoire des porteurs de SASM et de SARM, suivie d’une décolonisation par mupirocine et chlorhexidine représente une solution efficace pour les patients devant subir une intervention en chirurgie propre.

Cette stratégie de traitement est associée à une réduction des taux d’ISO et à des économies :

  • Réduction du taux d’infection par S. aureus de 60%
  • Réduction du taux de mortalité de 57%
  • Réduction de la durée moyenne de séjour de 2 jours
  • Réduction du coût des soins de 2 841 € (3,044 USD) par patient en chirurgie cardio-thoracique et de 955 € (1,023 USD) par patient en chirurgie orthopédique
Le dépistage et la décolonisation sélective de patients positifs à S. aureus offrent les avantages de prévenir les ISO, de contribuer à limiter les coûts, de surveiller les évolutions des souches de SASM et de SARM et de limiter l’émergence de résistances. »

Référence :
H. Humphreys et al. Journal of Hospital Infection 2016

© 2019 Cepheid.